© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales

Till Breitfuss, co-fondateur de Keim Cycles

Mis à jour : 16 mai 2018

Spécialisée dans la fabrication de vélos en bois, la petite marque française Keim Cycles a élaboré certaines pièces du « Trezor », le concept-car dévoilé par Renault lors du Mondial de l’Auto 2016.


Comment Keim Cycles a vu le jour ?


Nous avons démarré l’aventure avec Paule Guérin, designer industriel, à la fin de l’année 2013. Keim est une marque de vélos en bois d’exception au dessin radical. Nous avons commencé avec l’Arvak, un fixie réduit à l’essentiel. Tout le superflu a été retiré pour revenir à l’essence même du vélo. Nous avons ensuite lancé le Honza, un vélo qui présente une silhouette beaucoup plus sportive et qui s’adresse à des riders aguerris, voire à des compétiteurs. L’Honza a d’ailleurs participé l’été dernier aux 24 Heures Vélo Shimano sur le circuit du Mans. Il y a également l’Alérion et son cadre unique sculpté par Charles Boulnois, meilleur ouvrier de France. Nous avons aussi des pièces spécifiques et des collections expérimentales.


Qu’est-ce qui fait la particularité des vélos signés Keim ?


Nous travaillons le frêne blanc, un bois précieux par sa durabilité et sa capacité d’absorption. Il est aussi exceptionnel par sa résilience et son ratio résistance-poids qui est meilleur que celui de l’acier. De plus, nous avons développé une nouvelle technique de conception qui permet d’innover dans le design des pièces : il s’agit du procédé OVL, pour « Oriented Veneer Layup ». Les fibres du bois sont orientées de manière optimale, ce qui ouvre de nouveaux horizons artistiques. Ce procédé combine matériau naturel et mode de transformation issue des technologies du composite. Nos cadres sont constitués de centaines de lamelles de frêne, chacune est orientée et cousue selon un schéma précis avant d’être laminé sous vide. Les cadres ainsi obtenus sont de type monocoque (creux et d’un seul tenant), silencieux, homogènes et fiables. Outre son intérêt technique, la technologie OVL offre une rare liberté formelle et autorise une fabrication entièrement sur mesure. D’autres expressions sont possibles dans le design des pièces, et notamment une vision plus radicale et minimaliste du vélo.

Comme tous les vélos Keim, le modèle Honza est réalisé en frêne selon la technique « Oriented Veneer Layup ».

Vous avez réalisé certaines pièces du Trezor, le nouveau concept-car dévoilé par Renault lors du dernier Mondial. Surprenant…


Notre approche high-tech du bois et notre modèle Honza ont en effet inspiré Stéphane Janin, le directeur en charge du concept-car chez Renault, qui a eu l’idée d’intégrer des pièces en bois. Il a commandé à son équipe une recherche de tendance des bois techniques dans laquelle figuraient nos vélos. Voilà comment cette collaboration est née. Nous avons ainsi réalisé la planche de bord, la structure des appuis-tête ainsi qu’une lame placée sous le logo, à l’extérieur du véhicule. Tout ça en appliquant évidemment notre procédé OVL. Cela donne des pièces techniques avec des propriétés physiques proches d’un composite de haute performance.


Thomas Héteau