© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales

[série créateurs 4/5] Luhmen, un positionnement premium


Fondée par Thierry To en 2013, Luhmen est une des rares marques premium « made in France». Trois modèles sont proposés, intemporels, conçus pour durer, pour consommer juste et mieux. Sans oublier de mettre en valeur l’Homme moderne dans le respect de la santé.


Votre idée de départ ?

Je suis amateur de belles chaussures et en achetant des marques de luxe j’ai ressenti un problème par rapport au « consommer local ». Il y avait peut être une ou deux marques qui répondaient à cela. Alors je me suis lancé, persuadé qu’il était temps d’être actif sur ce segment.


Quelle ligne vous a guidé ?

Etant d’origine asiatique, j’ai toujours voulu réaliser quelque chose qui me permettait de favoriser mon attachement à la France et le critère du made in France était au plus près de mes ambitions intimes. A mon échelle j’ai voulu contribuer à la sauvegarde d’un savoir faire.


Thierry To, Luhmen

Et ce n’est pas si simple ?

C’est un défi permanent ! Le premium reste un secteur de niche. Nous avons des contraintes, notre niveau de finition étant comparable au luxe très peu d’ateliers sont capables de créer des sneakers haut de gamme. Logiquement nous rencontrons aussi une problématique de volume donc de développement. Mais une combinaison de petits acteurs peut faire que la grande distribution et le luxe se posent des questions ! Les choses peuvent bouger.


Comment travaillez-vous ?

J’imagine et dessine à Paris. Je suis très classique et la philosophie de la marque est dans l’intemporel et la durabilité. Un de nos fondamentaux est de prendre en compte la santé de nos clients, c’est pourquoi nos doublures de cuir sont tannées à base d’écorce de chêne en Italie pour permettre de porter ses chaussures pieds nus sans danger.

Les modèles sont fabriqués artisanalement à Romans-sur-Isère dans un petit atelier qui compte une dizaine de personnes. Sa mise en route s’est effectuée en parallèle de notre développement.


Et côté vente ?

Nous distribuons via notre e-shop et quelques détaillants parisiens. On est sur des séries limitées pour que nos clients soient peu nombreux à les porter. On demeure une marque confidentielle et cela n’a pas vocation à changer mais ayant acquis une certaine notoriété nous allons pouvoir regarder vers l’étranger.

CL