© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales

N’achetez pas ce sac, Freitag vous le prête !

Mis à jour : 23 juil 2018

Pionnier de l’éco-design, Freitag fabrique depuis 25 ans des sacs en recyclant des bâches de camion. Ainsi, bien que l’entreprise produise plus de 450.000 sacs par an, chaque produit est une pièce unique.

Cet été, pour booster sa présence sur les réseaux sociaux, la marque suisse a lancé une initiative originale en phase avec ses valeurs : elle prête un sac à tout voyageur qui privilégie l’utilisation plutôt que la consommation. Tout un chacun peut donc se rendre dans l’un des magasins Freitag pour emprunter gratuitement un sac à dos, en l’occurrence le modèle F512 Voyager d’une contenance de 33 litres.

En retour, « l’emprunteur » s’engage à partager sur les réseaux sociaux quelques clichés accompagnés du mot-dièse #gonewithfreitag ; et à rapporter le sac après deux semaines.

Encore plus fort que la célèbre publicité anti-consumériste de Patagonia « Don’t buy this jacket ! » qui invitait en plein Black Friday les consommateurs à n'acheter la nouvelle veste de la marque seulement s'ils en avaient réellement besoin...

« Après tout, nous ne perdons jamais de vue la devise Freitag : nous pensons et agissons de manière cyclique », indiquent les fondateurs.



L’entreprise a été fondée à Zurich par Markus et Daniel Freitag (photo), graphistes et cyclistes. L’aventure débuta en 1993 lorsque Markus rapporta, dans sa remorque de vélo, une bâche usagée de camion qu’il disposa dans l’appartement qu’il occupait en colocation.

« J’ai l’intention de la transformer en sac », déclara-t-il alors à ses colocataires perplexes. Son idée : créer un sac pour cycliste, type messenger, rien qu’avec des objets recyclés, comme la bâche, des chambres à air de vélo pour la bordure et d’anciennes ceintures de sécurité pour la sangle. Le premier modèle voit le jour en mars de la même année, le F13 Top Cat, que l’on peut admirer aujourd’hui au MoMa de New York.


Aujourd’hui, la société emploie 200 personnes, traite plus de 450 tonnes de bâches, 130 000 ceintures de sécurité et 12 000 chambres à air par an. A noter que l'eau utilisée pour le lavage des bâches provient à 95% des eaux de pluie.

Plus récemment, en 2014, Markus et Daniel Freitag ont lancé la marque de vêtements F-abric. Une collection éco-conçue (labellisée Oeko-Tex) réalisée à partir de tissus de chanvre, de lin, de fibres d’écorce et de Modal. Des vêtements entièrement biodégradables. EG

© photos Joël Tettamanti / Roland Tannler