© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales

Les nouveaux horizons de la fibre Cordura

Mis à jour : 30 nov 2018

Entre sport et mode, lifestyle et écodesign, 
la fibre polyamide haute résistance du groupe Invista explore les nouveaux horizons de l’univers textile.


Cindy McNaull, directrice de 
la marque Cordura

Après une année 2017 marquée par ses 50 ans de commercialisation et un flux continu de nouveautés, Cordura aborde l’année 2018 sur la même longueur d’onde et prévoit de lancer une série de développements innovants. « Cette année sera consacrée en grande partie à des innovations ayant une faible empreinte écologique », précise Cindy McNaull, directrice de la marque de polyamide haute résistance d’Invista. Le partenariat initié avec DuPont Tate & Lyle, qui développe la membrane biosourcée Susterra, et avec Sorona, fibre polyester également biosourcée de DuPont sera un axe important. Reebok, notamment, avait choisi d’associer ces trois matières dans une gamme de chaussures l’année dernière.

Les mélanges de Cordura avec des fibres naturelles est un autre axe important, qui se traduit par de nouveaux tissus associant le polyamide 6.6 d’Invista avec du coton bio, du lin, et même avec la cellulose recyclée / régénérée Refibra récemment lancée par l’Autrichien Lenzing. La demande de mélanges avec laine mérinos, au sein du label Cordura Combat Wool, reste forte souligne Cindy McNaull. Le denim est également au cœur des initiatives du producteur de fibres américain, qui encourage ses partenaires tisseurs à créer des tissus offrant une résistance à la déchirure et à l’abrasion améliorée sans dénaturer l’aspect authentique de la toile de Nîmes.


Nouveaux fils


Pour offrir des produits à faible consommation d’énergie et d’eau, Invista a relancé la production de fils teint-masse appelés SDN (pour Solution Dyed Nylon), une technologie liée à l’activité moquette du groupe et à ses marques Antron et Stainmaster. « Invista a investi 65 millions de dollars dans une nouvelle usine en mai 2017 pour produire les fils teints-masse », indique la directrice de la marque Cordura.

La nouvelle usine permet davantage de flexibilité, et notamment la possibilité de changer de couleur facilement afin d’offrir un maximum d’options aux marques. Il est même question de proposer des fils fins teints-masse pour collants féminins.

Dans sa volonté d’étendre son champ d’application à des produits à porter à même la peau, Invista met en avant l’association de durabilité et de douceur qu’offrent justement les fils les plus fins de la gamme. Il s’agit ici de viser le marché des collants de yoga et le segment émergeant des collants de trekking. « Même dans le domaine du vêtement de travail, la demande de produits de type leggings augmente », note Cindy McNaull.

Le troisième axe de l’offensive de la marque est la légèreté, tiré du savoir-faire du groupe en matière de fils pour airbags, un important business pour l’Américain. Enfin, Invista travaille à la mise au point d’un fil creux, ayant un poids réduit et des propriétés de thermorégulation et de confort au porter grâce à l’air contenu dans la fibre elle-même.

Avec ce large éventail de produits innovants, le panel de marques utilisant le label Cordura ne cesse de s’étendre au-delà du marché historique de la fibre. Converse fait partie des nouveaux convertis, ainsi que la marque montante de la mode streetwear new-yorkaise Sankuanz. « Les nouvelles marques émergeantes recherchent des matières fonctionnelles qui permettent d’offrir de la performance, ce qui est parfaitement en phase avec l’image du Cordura », se félicite Cindy McNaull. SB

Le Cordura entre de plain-pied dans le lifestyle avec Converse.