Le yoga en mode polychrome

Mis à jour : 21 juil. 2018

Mix étonnant et détonnant de luminothérapie 
et de yoga, le studio londonien ChromaYoga prend très au sérieux l’impact de la couleur sur le corps humain. Rencontre.



ChromaYoga a ouvert en mars 2017
dans le très branché quartier londonien de Shoreditch. Le studio a été fondé par Nina Ryner, qui a travaillé dans différents métiers créatifs et artistiques, de la mode à la photographie 
en passant par la danse. « Avec ChromaYoga, j’ai cherché à relier la tradition ancestrale du yoga
 avec une approche plus moderne, voire futuriste, pour apporter quelque chose de nouveau », explique-t-elle.


Nina Ryner, fondatrice du studio à Londres.

La palette de cours proposée par le studio comprend six modules, du rouge énergisant au rose relaxant en passant par le jaune et l’orange, couleurs chaudes aux propriétés proches du rouge, ainsi que le bleu. Un cours polychrome complète la panoplie dynamique et une séance de méditation a récemment été ajoutée à l’offre.

Chaque teinte correspond à un spectre lumineux, et ce sont justement les propriétés présumées des différentes longueurs d’onde de la lumière qui peuvent avoir une influence sur l’organisme, selon la créatrice du concept. Le rouge comporte des rayons infrarouges, ils émettent de la chaleur et pénètrent le derme, un principe exploité par les vêtements réalisés en fibres enrichies de céramiques, avec un effet sur la circulation sanguine et le métabolisme.



Bien que l’impact de la couleur sur le corps ne soit pas validé scientifiquement, Nina Ryner estime que la couleur a un effet psychologique largement reconnu et cite des études faites sur l’influence du rouge sur des équipes de foot, par exemple. Quant à la lumière bleue émise par les écrans de nos appareils, « elle fait l’objet de nombreuses recherches sur la productivité et sur le sommeil », ajoute-t-elle. Le cours bleu n’est d’ailleurs pas proposé après 14 heures, pour ne pas perturber les rythmes circadiens.


Offrir une expérience synesthésique

ChromaYoga pousse très loin la notion d’immersion multisensorielle en associant chaque spectre lumineux à un environnement olfactif et sonore adapté. Nina Ryner a fait appel à des spécialistes de l’aromathérapie et de la thérapie sonore pour développer des senteurs et bandes sons spécifiques. « Les parfums sont très subtils et l’ambiance sonore compose un fond musical instrumental. Notre but n’est pas de surcharger les sens ni d’incommoder les pratiquants, mais d’offrir une expérience synesthésique pour parfaire l’expérience », souligne-t-elle.


Le jeu des sens de chaque ambiance colorée aura ainsi un effet psychologique et physiologique, qui renouvelle l’univers du yoga, le but de sa conceptrice.

Après cette première expérience qui fait le buzz, la créatrice de ChromaYoga compte ouvrir d’autres studios et nouer des partenariats, à l’instar de celui avec Stella McCartney, qui a fait appel à ses services pour la présentation de sa collection sport qu’elle développe avec Adidas.

SB


© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales