© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales

Le fonds Regent va racheter Mavic

Mis à jour : 1 avril 2019

Le groupe Amer Sports (lui-même repris récemment par Anta Sports) est entré en négociations exclusives avec le fonds américain Regent pour la cession de Mavic.

Leader mondial des roues de vélo, Mavic développe également des pédales, chaussures, casques et vêtements pour cyclistes, réalisant un chiffre d’affaires d’environ 80 M€. Basé à Annecy (siège de Salomon) et à Saint-Trivier (Ain), Mavic emploie 140 personnes. L’équipementier a été racheté en 1994 par Salomon, qui lui-même a été repris par le groupe finlandais Amer Sports en 2005. La décision de se désengager du vélo en cédant Mavic ainsi que la marque américaine de roues ENVE, a été prise par le board du groupe d’Helsinki avant l’OPA du Chinois Anta Sports. La cession devrait être finalisée au cours du second trimestre, indique Amer Sport.



« Nous avons conclu que nous n’étions plus le meilleur propriétaire pour Mavic, qui ne représentait qu’environ 3 % de notre chiffre d’affaires sur un secteur qui avait ses propres drivers, présentant peu de synergies avec notre groupe », a indiqué dans un communiqué le CEO d’Amer Sport, Heikki Takala, ajoutant : « Nous pensons que la marque iconique Mavic a un fort potentiel, qui serait mieux réalisé dans le cadre de Regent. » Protéiforme, il n’est pas certain que le fonds de private equity américain offre beaucoup plus de synergies industrielles à Mavic. En effet, Regent est, entres autres, propriétaire de la chaîne canadienne de lingerie La Senza, des salons de coiffure Sansoon ou encore du média Defense News. Mais le fonds voit un potentiel dans le vélo, activité en fort développement aux Etats-Unis. En revanche, les négociations ne concernent pas le fabricant de roues ENVE, que le groupe Amer a racheté en 2016 et pour lequel il cherche un repreneur.

EG