La Porsche 911 Turbo S Cabriolet

Mis à jour : 10 juil. 2018

Pilotée par Jean-Luc Diard.


Les forts skieurs ont généralement un bon coup de volant. Jean-Luc Diard le démontre au volant de la 911 Turbo. Des qualités de pilote dont le PDG a aussi fait preuve aux manettes du groupe Salomon, puis de la start-up Hoka. Contact!

« Selon moi, la 911 Turbo S est une voiture unique sur plusieurs points. D’abord, elle offre deux visages, comme Dr Jekyll et Mr Hyde : elle peut se conduire au quotidien comme une Golf et elle peut devenir, quand on le souhaite, aussi féroce qu’une Lamborghini ! Ensuite, les reprises à bas régime ou en sortie de virage, sont incroyables ! Doubler en montagne devient une formalité. D'autre part, sa consommation est vraiment basse pour ce niveau de performance : elle affiche 11 litres/100 en moyenne, en roulant bien, quand ses concurrentes tournent plutôt à 14 ou 15 litres.

Parmi les points forts, je soulignerai la grande polyvalence d’usage pour un coupé sport, avec la possibilité d’emporter des bagages grâce à l'espace laissé par les petites places arrière. L’isolation de la capote offre un volume sonore intérieur très acceptable. Par ailleurs, pouvoir décapoter en roulant est très appréciable.

J’aime beaucoup la relative discrétion d’une Porsche par rapport à d’autres modèles de la même puissance. La ligne de la 911 est bien connue et l’échappement sait rester discret quand il le faut. L’habitacle est d’une finition irréprochable et l’ergonomie parfaite. Les sièges offrent un très bon maintien latéral, en étant fermes sans être inconfortables. »

« La 911 Turbo, par son extrême polyvalence, reste la référence, le point de repère. »

« A piloter, la 911 Turbo est un vrai plaisir ! L’extraordinaire souplesse du moteur associée à la rapidité et à la précision de la boîte PDK, font merveille. On peut sortir d’une épingle à 60 km/h et se retrouver dans la seconde suivante littéralement scotché au siège. Les trois modes de la boîte robotisée (standard, sport et sport+) sont bien distincts et calibrés. Le feeling du volant est excellent, combiné à une bonne visibilité sur l’avant. Cela induit une sensation de grande précision en placement de virage. Cette 911 est impossible à prendre en défaut. Quelle que soit la vitesse, qu’il s’agisse de grandes ou petites courbes, avec du vent latéral ou pas, elle reste imperturbable ! La combinaison des 4 roues motrices et des 4 roues directrices, la taille des pneus, la suspension électronique, font que l’on atteint ses propres limites bien avant celles de la voiture. La transmission intégrale est très sécurisante sous la pluie et offre la possibilité d’affronter la neige avec des pneus adéquats. Autre élément très sécurisant, le freinage, qui est ultra puissant, fiable, endurant, en restant en ligne.

Dans le registre « peut mieux faire », citons le régime de rotation maxi qui se termine à 7 200 tr/mn quand Ferrari ou McLaren arrivent à quelque 8 000 tr/mn. A l’intérieur, le tableau de bord commence à dater : trop de boutons et pas assez digital. Sur certains points, cette 911 Turbo pourrait être un zeste plus agressive en style. Par exemple, en empruntant les ouïes des roues avant de la 911 GT3. Et, étonnamment, il y a très peu de choix de couleurs pour les roues.

Si l’on prend ce véhicule comme l’ultime polyvalence, il mériterait idéalement une petite assistance hybride, comme la 918 ou la BMW i8, afin de proposer à la fois le maximum de puissance mais aussi un mode temporaire électrique furtif et silencieux pour la ville. Pour résumer, la 911 Turbo par son extrême polyvalence, reste la référence, le point de repère. Un must à piloter une fois dans sa vie pour qui aime les voitures de sport. » JLD

Ancien pdg du groupe Salomon et fondateur de la marque de chaussures de sport Hoka, moniteur de ski et grand sportif, Jean-Luc Diard est vice-président Innovation du groupe américain Deckers.

Caractéristiques

Porsche 911 Turbo S Cabriolet : moteur
 6 cylindres à plat, cylindrée : 3,8 l, puissance 560 ch, couple 750 Nm,
 vitesse max 318 km/h, accélération 0/100 km/h : 3,1 secondes, 0/200 : 10,3 secondes, consommation mixte normalisée : 9,7 l/100, CO2 : 227g. Prix : env. 220.000 €




© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales