La Fabrique du Ski signe les Skis Lacroix

50 ans séparent l’atelier de menuiserie jurassien, où la marque Lacroix est née, de l’atelier de Chartreuse,
où les skis sont désormais conçus. Une nouvelle étape pour Lacroix mais toujours la même passion pour l’innovation.


Pour dessiner la série spéciale des 50 ans, les designers se sont inspirés de différents graphismes qui ont jalonné l'histoire de la marque.

En créant son atelier dans une grange à Saint-Pierre de Chartreuse, en 2013, Christian Alary savait le pari osé. « Je souhaitais réaliser en France ce que j’avais réussi aux Etats-Unis pour la marque Ramp », indique l’entrepreneur, qui, après un diplôme d’ingénieur INSA, a commencé sa carrière chez Rossignol, puis Décathlon.

Trois saisons après sa création, la Fabrique du Ski a fait sa trace dans le monde de la montagne. L’entreprise s’appuie sur une technique de fabrication très flexible, que son fondateur avait mise au point pour réaliser des prototypes rapidement et qu’il a ensuite industrialisée chez Ramp, un petit fabricant de l’Utha. « Le succès d’un bon ski, c’est le temps passé en R&D et dans la mise au point des protos sur la neige », souligne Christian Alary. Or les procédés traditionnels demandent de longs délais de validation et des investissements lourds pour chaque modèle. C’est ce qui a donc conduit l’ingénieur à développer ce nouveau procédé de prototypage qui, « pour un investissement huit fois inférieur à un procédé traditionnel », lui permet de « concevoir, tester et réajuster un modèle en moins d’une journée ». Les moules onéreux sont remplacés par une table de découpe automatique et le moulage effectué sous vide évite l’investissement lourd lié à l’achat de presses, explique l’inventeur.

Cette souplesse de production permet à La Fabrique du Ski de proposer une large gamme de modèles dédiés au freeride, à la piste et à la rando, qui ont en commun une construction en fibre de verre avec un noyau en bambou. Pour l’hiver prochain, l’entrepreneur vise 300 paires. Un flocon dans le marché des sports d’hiver ! Mais un flocon qui fait boule de neige.

Intéressé par le procédé, le groupe Idéalp Sport, propriétaire de Lacroix, s’est rapproché de La Fabrique pour produire ses futurs skis ; confiant aussi la R&D et la direction technique de la marque à Christian Alary. « C’est un accord d’exclusivité. Pour cette première année, nous fabriquerons seulement le très haut de gamme des skis Lacroix et nous assurerons le suivi de production du reste de la gamme, qui est toujours fabriqué chez Elan en Slovénie. Le design, la direction artistique et la redéfinition de la gamme sont réalisés par mes associés Erik Arlen et Ludo Roth de l’agence Arro Studio ».

Cependant, il ne s’agit-là que de la première étape du plan de développement de Lacroix. Comme nous le confie Emmanuel Debruères, directeur général associé d’Idéalp Sport : « parallèlement à l’activité textile de Lacroix, nous avons de vraies ambitions dans la vente de skis ». Fraîchement installé à Albertville avec l’ensemble de ses marques (Skis Lacroix, Henri-Duvillard, Degré 7, Arpin), le groupe a le projet de relocaliser à moyen terme l’ensemble de la production de skis sur son site savoyard. « Des skis fabriqués dans la ville olympique qui a accueilli les jeux de 1992, cela aurait vraiment du sens », ajoute le directeur général. Mais avant de monter une unité de production à Albertville, les premières séries seront réalisées à La Fabrique du Ski. Une nouvelle étape pour la petite entreprise de Chartreuse et un nouveau chapitre qui s’ouvre pour la marque Lacroix, qui a été fondée par Daniel et Léo Lacroix il y a 50 ans dans un atelier semblable du Jura. EG

© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales