© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales

Jeep Renegade, l'esprit rebelle

Mis à jour : 21 mai 2018

Synonyme de liberté et d’aventure, la marque Jeep débarque sur le marché des SUV compacts avec la très affutée Renegade. Contact.

Avec sa calandre à sept branches et ses phares tout ronds, la Renegade ne peut renier sa filiation. Cette « Baby Jeep » est le premier vrai produit né de la fusion Fiat-Chrysler (si l’on excepte les Chrysler badgées Lancia). La Renegade partage sa plateforme avec sa cousine la Fiat 500X, elle-même plutôt body-buildée pour une Cinquecento. Les deux véhicules sont produits dans la même usine de Melfi, dans le sud de l’Italie. Toutefois, précise-t-on chez Jeep, la Renegade bénéficie d’une structure autoporteuse renforcée et d’un cahier des charges spécifique pour répondre aux exigences de la marque en tout-terrain. Car, bien que destinée à affronter la jungle urbaine, la Renegade n’en reste pas moins une authentique Jeep.


L’aventure urbaine

Un modèle qui s’inscrit dans le segment en forte progression des SUV compacts, à l’image de la Nissan Qashqai ou de la Mini Crossman. Et de la même manière que la griffe Mini a été relancée par le groupe BMW, la marque Jeep est aujourd’hui pour le groupe Fiat une pépite à faire briller. En capitalisant sur la bouille sympathique de la Renegade et sur les codes de la marque américaine, le groupe de Turin entend booster les ventes de Jeep en Europe.



D’un gabarit compact (4,2 m de long) et dotée d’une position de conduite en hauteur, la petite Jeep s’avère effectivement maniable et agréable à conduire en ville. Sa suspension à roues indépendantes absorbe le tressautement des pavés autant que celui des cailloux sur les chemins escarpés. La Baby Jeep se révèle aussi une excellente petite routière, servie contre toute attente par une bonne aérodynamique (CX de 0,34). A l’aise sur la route comme en ville, la Renegade est disponible en deux-roues motrices, bien que cela relève du paradoxe pour une Jeep. C’est là tout le challenge de la marque. Jouer de son image et de son authenticité pour séduire une nouvelle clientèle jeune et urbaine à la recherche d’un véhicule pratique et looké.

Toutefois les clients qui ont gardé une âme d’aventurier ou qui
doivent, par exemple, affronter les
routes enneigées, resteront fidèles aux versions 4x4.


Retour aux origines

Avec sa calandre caractéristique, la Renagade est l’héritière de l’authentique Willys MB, comme le rappelle la mention « Since 1941 » inscrite au milieu de la planche de bord.



La première Jeep a été conçue en 1940 suite à un appel d’offre de l’US Army pour la conception d’un véhicule léger à usage multiple, en anglais « General Purpose », qui deviendra dans le jargon militaire « GP » ou « jeepee ». C’est un modeste constructeur, American Bantam, qui remporta le marché pour son 4x4 léger, le premier de l’histoire automobile. Cependant, la firme était dans l’incapacité de répondre aux volumes de l’armée. Ce sont finalement les constructeurs Ford (avec la Ford GPW) et surtout Overland (avec la Willys MB), qui assurèrent la production des quelque 650.000 jeeps fournies aux « GI » à partir de 1941. Au lendemain de la guerre, seul Willys-Overland poursuivit la production de la Civilian Jeep « CJ ». Le constructeur déposa la marque Jeep et céda plusieurs licences de fabrication dans le monde, dont au constructeur Hotchkiss qui équipa l’armée française.

Au fil des années, Jeep fut repris successivement par AMC, Renault, Chrysler, Daimler-Chrysler, pour arriver en 2014 dans le giron du groupe italien, rebaptisé Fiat Chrysler Automobile (FCA).



En dessinant la Renegade, les designers de la marque se sont amusés à reprendre plusieurs éléments de style de la Willys originelle, comme les feux arrière dotés d’un motif en « X » inspiré du fameux jerrican ou bien le pictogramme de la calandre que l’on retrouve dessiné jusque sur les haut-parleurs. Il est aussi possible de personnaliser sa Renegade, en collant une étoile blanche de l’US Army sur le capot, par exemple.

La petite Jeep est disponible en neuf versions (essence ou diesel, 4x2 ou 4x4, boîte auto ou manuelle) et cinq niveaux d’équipements. Sous le capot, on retrouve les moteurs Fiat 1,6 e-torq et 1,4 MultiAir essence (110, 140 et 170 ch), ainsi que les blocs diesel 1,6 et 2,0 Multijet (120, 140 et 170 ch). La finition Limited, la plus haut de gamme, offre une large palette d’équipements (GPS, écran tactile multimédia, caméra de recul, téléphonie, etc.) et d’aides à la conduite (radar anti-collision, surveillance des angles morts, contrôle de stabilité, aide au stationnement, etc.), qui n’ont rien à envier au très cossu Grand Cherokee, par exemple.

Homologué cinq places, l’habitacle convient mieux à quatre personnes. Le coffre n’est pas généreux, mais la banquette fractionnable et le siège avant rabattable permettent une certaine modularité de l’espace.


Le petit 4x4 est estampillée « Moab Trail Rated », une distinction réservée aux véhicules ayant parcouru la fameuse piste du Grand Ouest américain.

Looké tout-terrain, le modèle Trailhawk est franchement taillé pour l’aventure. Cette version baroudeuse du petit 4x4 italo-américain est estampillée « Moab Trail Rated », une distinction réservée aux véhicules ayant parcouru la fameuse piste du Grand Ouest américain, le graal de l’off-road ; indispensable pour toute Jeep digne de ce nom. Tractée par un moteur 2 litres turbo-diesel de 170 ch couplé à une boîte automatique de 9 vitesses, la Trailhawk crapahute sans barguigner grâce à une garde au sol de 210 mm (vs 198 mm pour la Renegade classique) et à un large débattement. Plus légère (1,6 t) que les gros 4x4 classiques, la Trailhawk se montre agile dans les petits franchissements.

Le système de traction intégrale
 Renegade s’enclenche 
automatiquement. En condition routière normale, le véhicule roule en mode traction avant, plus économe. Mais l’essieu arrière vient en assistance quand le système détecte un manque d’adhérence, une pente, une température négative ou simplement lorsqu’il pleut et que les essuie-glaces sont en marche. Le conducteur peut sélectionner quatre modes de gestion de la motricité en fonction du terrain rencontré (neige, sable, boue, franchissement). Baptisé Active Drive le système peut transmettre jusqu’à 100 % du couple moteur à n’importe quelle roue, apportant une adhérence optimale dans des conditions de faible motricité. Le modèle Trailhawk bénéficie en plus d’une boîte courte automatique et d’une aide à la descente.

Autant de qualités qui, sans avoir à se lancer à l’assaut des pistes du Moab, font de la Renegade 4x4 une voiture sûre, quel que soit le temps ou l’état de la chaussée, taillée sur mesure pour un usage quotidien en montagne, comme à la ville.


Emmanuel Gravaud


Caractéristiques Renagade Trailhawk 4x4 Moteur : 4 cylindres turbo-diesel Cylindrée : 1956 cm3 Puissance : 170 ch (125 kW)
 Couple : 350 Nm 
 Vitesse max. : 200 km/h 
 Transmission automatique 9 rapports Emissions CO2 : 155 g/km
 Consommation mixte : 7,0 l/100 km
 Dimensions (larg./long./haut./emp.) : 1805/4240/1727/2750 mm
 Poids : 1610 kg
 Puiss. fiscale : 10 CV 
 Prix indicatif : 32.800 € ttc 
 Renegade Sport 4x2 à partir
de 18.950 € ttc