© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales

Garmin, de l’automobile aux sports outdoor


Pionnier des récepteurs GPS, la société Garmin – combinaison des prénoms des fondateurs 
Gary Burrell et Min Kao – a démarré son activité dans les années 90 comme fournisseur de l’armée US avant de devenir un acteur majeur des GPS automobiles. Aujourd’hui, la firme performe dans le sport et l’outdoor. 


Garmin Fenix 3

Basée dans le Kensas, Garmin est actif dans de nombreux secteurs comme l’aviation, le nautisme et surtout l’industrie automobile. Mais la crise est passée par là, touchant de plein fouet Détroit et ses constructeurs. Confrontée au recul
 de son plus gros marché, l’entreprise américaine a négocié un virage vers les sports outdoor avec rapidité et agilité. « C’est un vrai cas d’école !
 lance Fatma Chamakh, directrice commerciale France. Le groupe a su se redresser et aller chercher des relais de croissance pour l’avenir ». Et depuis, le secteur sport et outdoor n’a cessé de progresser au point de devenir aujourd’hui la première activité du groupe.


« Garmin est une machine à innovations, ce qui lui a permis d’investir rapidement de nouveaux marchés »

Entré naturellement dans l’outdoor par le trekking, Garmin s’est ensuite diversifié dans le cyclisme, puis dans le running et le fitness. De l’orientation, la firme a surfé sur la vague de la performance et du « self quantified » en élargissant les gammes de produits afin de répondre à chaque cible avec de nouvelles fonctionnalités. « Garmin est une machine à innovations, ce qui lui a permis d’investir rapidement de nouveaux marchés, indique Fatma Chamakh. Le sport et l’outdoor représentent 70 % de nos activités, avec un taux de croissance énorme. Il y a 3 ans, cela représentait à peine 40 %, ce qui n’était déjà pas si mal ! »

Le running tire le business, propulsant la montre Forerunner 235 au rang de best seller. La marque a même réussi à convertir les runneuses à la technologie. « La clientèle s’est féminisée, alors que le taux d’équipement électronique est traditionnellement plus faible chez les femmes que chez les hommes. Même le panier moyen féminin a augmenté, passant de 150 à 400 euros », observe la responsable.

Résultat, la firme compte une communauté de 30 millions de personnes connectées. « Il s’agit de personnes qui se connectent régulièrement, au moins une fois par semaine. Le nombre de clients est encore plus important », souligne-t-elle. Fort de cette large base de sportifs connectés à travers le monde, Garmin a lancé la toute nouvelle application Coach. « L’idée est d’aller plus loin dans l’accompagnement en proposant un entraînement adapté à l’objectif de chacun. Qu’il s’agisse du coureur lambda qui vise 5 km ou du marathonien, l’appli est capable de proposer un coaching personnalisé », explique Fatma Chamakh.



« Une clientèle à la pointe des technologies et donc très exigeante »

La marque est également très présente dans le triathlon avec la Forerunner 935 et le capteur de puissance Vector. « C’est l’activité qui enregistre la plus forte croissance chez les hommes. C’est une clientèle à la pointe des technologies et donc très exigeante, qui reste fidèle à la marque et que l’on chouchoute », confie la responsable. Quant aux traileurs, autres techno-addicts, ils se tournent volontiers vers la gamme Fenix 5. « C’est notre produit emblématique. C’est toute l’excellence de Garmin qui est intégrée dans la Fenix ! », souligne-t-elle.


Le segment des GPS de randonnée n’est pas oublié. « C’est un marché très stable, sur lequel nous apportons des fonctions supplémentaires, comme la sécurité avec la technologie de géolocalisation InReach, qui fonctionne sur le réseau de téléphone par satellite Iridium ».

Côté sponsoring, Garmin est partenaire de plusieurs événements : le Marathon de Paris, l’UTMB, le Roc d’Azur, le circuit Run’In ou encore le Triathlon de Paris. Et, à la pointe des tendances outdoor, la marque accompagne à l’international l’emblématique épreuve de swimrun ÖtillÖ en Suède.

EG

Garmin, partenaire de l'ÖtillÖ Swimrun © Jakob Edholm