Federico Musi, Look Cycle : « L’innovation passe par la maîtrise de la production »

Mis à jour : 16 févr. 2019

Avec pas moins de six nouveautés, Look Cycle change de braquet. A la même époque l’année dernière, son Pdg, Federico Musi, nous avait confié avoir de grands ambitions pour Look. La nouvelle gamme en est la démonstration.

Le VAE de route Look E-765 Optimum Disc, Shimano Ultegra D12, moteur Fazua Evotion

Deux ans après son rachat par le fonds d’investissement Activa Capital, l’entreprise de Nevers a présenté courant juillet aux salons Eurobike et Pro Days un florilège de nouveautés. A commencer par la version RS Disc du très montagnard 785 Huez et l’évolution RS Blade du très affûté 795 Aero, ainsi que la nouvelle pédale à capteur de puissance Exakt développée avec l’entreprise allemande SRM. « Cette pédale est le fruit de la collaboration étroite entre deux leaders : SRM l’inventeur du capteur de puissance et Look l’inventeur de la pédale automatique », souligne Federico Musi.


Mais la grande nouveauté – on peut même parler de révolution culturelle – est l’avènement d’une gamme de vélos à assistance électrique. Celle-ci est composée des modèles E-765 Optimum et E-765 Gravel, l’un purement conçu pour l’asphalte, monté en Shimano Ultegra (D12 ou HRD), l’autre taillé pour les chemins et revêtements gravillonnés, monté en SRAM (Force1X ou Rival1X).

Look E-765 Gravel, SRAM Force 1X, moteur Fazua Evotion.

Le cœur de cette gamme hybride est le moteur Fazua Evotion, qui se démarque par sa légèreté et sa capacité d’intégration. Fondée en 2013 à Munich, la start-up Fazua connaît une fulgurante ascension. Outre Look Cycle, son ensemble moteur-batterie tubulaire très compact (qui se glisse dans le cadre), équipe aujourd’hui une dizaine de fabricants de vélos, parmi lesquels Pinarello, Focus ou encore Lapierre. Le bloc-moteur Fazua se distingue aussi par son embrayage qui découple le moteur du boîtier de pédalier lorsque la vitesse dépasse les 25 km/h. Un moteur qui, de plus, peut être ajouté ou retiré en un seul clic.


Enfin, l’entreprise de Nevers a également lancé le 765 Gravel en version purement musculaire. « Afin notamment de répondre à la forte demande du marché américain pour cette catégorie de vélos. Les Etats-Unis sont en effet un marché stratégique pour la marque avec une fort potentiel de chiffre d’affaires », indique Federico Musi, qui a inauguré une toute nouvelle filiale en Floride. Aujourd’hui, le marché américain pèse seulement 10% du chiffre d’affaires de Look Cycle (45 M€ en 2016), contre 20% pour la France et 70% pour le reste de l’Europe.


Seul grand absent de cette vague de nouveautés, le VTT. « Nous nous sommes renforcés en priorité sur notre cœur de métier en ce qui concerne les vélos. Mais le VTT n’est pas oublié en pédales avec des nouveautés en cross-country et enduro », explique le pdg.


Le plan stratégique de Federico Musi tient en trois points : élargissement de la gamme, évolution de la distribution (réorganisation de la supply-chaine, création d’une nouvelle plateforme web), et investissement dans l’actif industriel. « Nous avons plus que doublé le nombre de nouveaux projets », souligne-t-il. « Nous avons des usines qui tournent très bien (à Nevers pour les pédales et le prototypage, en Tunisie pour le carbone et dans la Drôme pour Corima. ndlr). L’innovation passe par la maîtrise de la production. Nous n’aurions pas pu concevoir les haubans ondulés, par exemple, sans une bonne connaissance du travail des fibres de carbone. De plus, avoir nos propres usines nous a permis de développer des nouveautés en un temps plus court. Cela nous offre aussi la possibilité de personnaliser les produits ».


Après le rachat en 2016 du fabricant de roues en carbone Corima, Look Cycle reste à l’affût de nouvelles opportunités, « une marque qui présenterait des synergies industrielles et commerciales, peut-être dans les composants, les pédales, les roues ou dans le monde des cadres », confie le pdg. Sans oublier le développement de la ligne textile, vecteur de business et d’image. EG

© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales