© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales

Dénériaz - Zanco, une alliance de talents

Mis à jour : 6 sept 2018

Le champion olympique Antoine Dénériaz se lance dans une nouvelle aventure entrepreneuriale en investissant dans l’Atelier AZ, fabricant artisanal de skis haut de gamme, implanté en Savoie.


Antoine Dénériaz est sacré champion olympique de descente à Sestrières lors des Jeux d'hiver de Turin en 2006.

C’est un nouveau virage à négocier pour le champion des JO de Turin, et une nouvelle page qui s’ouvre pour l’Atelier AZ, qui signe de ses initiales une gamme de skis très exclusive.
 L’Atelier AZ a été fondé en 2006 par Alain Zanco, à Albertville. Ingénieur de formation, celui-ci a réalisé une grande partie de sa carrière chez Rossignol comme patron du bureau d’étude. Après 23 ans de maison, Alain Zanco a créé sa propre entreprise, l’Atelier. Depuis, c’est directement auprès d’un public de connaisseurs qu’il propose son savoir-faire. « Le bois est au cœur de ma technologie. J’ai appris à regarder le fil et tirer parti des caractéristiques mécaniques de chaque essence », explique le concepteur, qui associe les noyaux bois à des fibres de carbone, de kevlar ou de basalte.


Alain Zanco et Antoine Dénériaz, Atelier AZ, Albertville.

Depuis cette saison, l’Atelier AZ fabrique aussi les skis Dénériaz. Un nouveau partenariat pour le champion, qui faisait jusqu’ici produire ses skis chez le prestigieux fabricant suisse Zai, vendus à plus de six mille euros la paire.

« Signer un ski avec une maison comme Zai est très gratifiant. Mais c’est un segment trop exclusif. J’ai tout remis à plat et je suis parti sur un nouveau projet avec des investisseurs », explique Antoine Dénériaz.

Celui-ci propose aujourd’hui une petite gamme avec un modèle de géant, typé course, un cruising, « performant mais accessible », ainsi qu’un all-mountain polyvalent, au prix de 3 100 € la paire.

Le tandem Zanco-Dénériaz a su convaincre une douzaine de détaillants parmi les plus pointus, ainsi que le Club Med. « Fabriquer des skis dans une ville olympique avec un champion olympique, cela a vraiment du sens ! », souligne Alain Zanco. « C’est une histoire vraie, pas du marketing. Alain dispose d’un savoir faire énorme », ajoute Antoine Dénériaz, qui lui-même apporte la légitimité sportive et ses connaissances de développeur. Une complémentarité qui amène le champion à investir dans la société AZ. « Cela s’inscrit à terme dans une démarche de transmission », confie le fondateur.

Patiemment, Dénériaz continue de construire sa marque, qui griffe également une gamme de casques, de masques et de bâtons. « La fabrication de skis vient crédibiliser l'offre en accessoires », indique le champion. « Et cela en capitalisant sur nos trajectoires professionnelles respectives. Dans cette catégorie de skis, les clients veulent des histoires authentiques ; c’est justement là notre force ». EG