Alpina, un nouvel esprit collaboratif

De l’horlogerie traditionnelle à la montre connectée, Alpina explore de nouvelles stratégies pour s’adresser à un public plus jeune et sportif.


La montre connectée Alpiner X lancée sur Kickstarter

La marque Alpina fait partie intégrante du patrimoine de l’horlogerie helvétique. Elle fut créée en 1883 par plusieurs horlogers indépendants, emmenés par Gottlieb Hauser, qui fondèrent à Bienne la première coopérative suisse : l’Union horlogère. Le nom Alpina fut déposé à cette même date et viendra signer uniquement les montres haut de gamme produites par la coopérative. Les membres de l’Union se surnommaient eux-mêmes les Alpinistes.

Après avoir brillé pendant des décennies au niveau international, la coopérative subit de plein fouet la révolution du quartz. Alpina tomba progressivement dans l’oubli au cours des années 1980, avant d’être ressuscitée en 2002 par Aletta et Peter Stas les fondateurs de la maison Frédérique Constant. Le couple d’entrepreneurs relance la marque, en cultivant notamment le côté sport, et innovent en dévoilant en 2015 la première Alpina connectée. Dernier épisode en date, le rachat en mai 2016 des deux marques, Frédérique Constant et Alpina, par le groupe japonais Citizen.


Programme participatif


Avec le programme Alpiner X, dévoilé en mars 2018, c’est l’esprit de coopération originel de la marque que les dirigeants ont voulu recréer. Mais avec les outils collaboratifs d’aujourd’hui, en l’occurrence Kickstarter. « Notre volonté était d’intégrer une communauté très active dans le développement des produits, même si notre produit était déjà bien avancé et que la société est bien établie, explique Oliver van Lanschot Hubrecht, directeur de la marque. L’objectif était de récolter le feed-back de la communauté Kickstarter en termes de design et de fonctionnalités. Fidèle en cela à l’esprit de coopération des ‘Alpinistes’ qui ont fait les grandes heures de la marque, mais à plus grande échelle ». Au final, ce sont 2 700 personnes de 72 pays qui ont collaboré au programme. « Nous avons vraiment pu adapter nos designs et ajouter certaines fonctions comme la mesure du rythme cardiaque, afin d’être plus en ligne avec la demande des consommateurs. Les retours sur l’application ont également été très constructifs », ajoute le directeur. Cette campagne Kickstarter a aussi été une bonne opération de communication vers une audience plus jeune.


Oliver van Lanschot Hubrecht, directeur de marque.

« Typiquement, ce ne sont pas des clients susceptibles d’aller d’eux-mêmes vers les points de vente traditionnels pour acheter une montre », indique le responsable. Cela s’accompagne d’une stratégie tarifaire plus accessible : « Avec l’Alpiner X, nous proposons une montre de sport multifonction en dessous de 1 000 euros avec la beauté d’une montre suisse », quand certains autres modèles Alpiner classiques dépassent les 4 000 euros. Parallèlement, la marque a augmenté le nombre de ses revendeurs, passant de 600 en 2016 à 1000 en 2018. « Appartenir au groupe Citizen est une force en termes de présence dans les points de vente », souligne Oliver van Lanschot Hubrecht. Résultat, la marque affiche une croissance de 25 % de ses ventes.

Très impliquée dans le ski, Alpina est partenaire de la Fédération française de ski (FFS), ainsi que du Freeride World Tour (FWT). Elle compte notamment comme ambassadeurs, Aurélien Ducroz, Victor Muffat-Jeandet, Irène Curtoni, Nelly Moenne-Loccoz ou encore Jean-Frédéric Chapuis. Alpina est également chronométreur officiel de la Grande Odyssée et a renouvelé son partenariat avec la ville de Chamonix, la capitale de l’alpinisme. Ancrée dans la montagne, la marque ne s’interdit pas néanmoins d’explorer d’autres univers comme celui de la voile.

EG

Le skieur de l'équipe de France Victor Muffat-Jeandet visitant la manufacture Alpina.

© 2018. SPORT DESIGN  Mentions légales